La Suture Méniscale
par le Docteur N. Lefevre et le Dr S.Herman

CMC Paris V
36, boulevard Saint Marcel 75005 Paris

Traitements des lésions méniscales :

La lésion méniscale n’est plus « synonyme » de méniscectomie. La méniscectomie partielle n’est pas une intervention bénigne. Elle peut aboutir à une dégénérescence cartilagineuse puis à de l’arthrose. Il faut tenter de préserver le capital méniscal par une abstention thérapeutique ou par une suture méniscale. Leur traitement dépend du type de lésion, de la localisation et de l’association à une éventuelle laxité ligamentaire. Malgré tout, la méniscectomie reste le traitement de choix de la plupart des lésions.
On distingue les lésions méniscales sur genou stable de celles sur genou instable.

Le genou instable :
Les lésions méniscales associées à une laxité du genou sont le plus souvent représentées par une désinsertion périphérique du segment postérieur du ménisque interne, malgré leur potentiel de cicatrisation spontanée, elles doivent être diagnostiquées et traitées en particulier chez l’enfant et le jeune athlète. L’arthroscopie permet d’évaluer le type de lésion, élément qui conditionne l’attitude thérapeutique. Une lésion périphérique simple ou une anse de seau (luxée ou non) devra être suturée. Une lésion plus complexe associant notamment un clivage horizontal ou une languette méniscale à une désinsertion sera réséquée. L’arthroscopie permet d’évaluer également la taille et la stabilité de la lésion. Le ménisque devra être suturé, si la lésion est > à 10 mm ou s’il peut être mobilisé sous le condyle. Dans le cas contraire, un simple avivement de la lésion suffit pour permettre la cicatrisation.
Dans la laxité antérieure chronique avec lésion méniscale récente, il est souhaitable de réaliser dans le même temps opératoire une ligamentoplastie avec réparation méniscale. Une suture méniscale isolée est vouée à l’échec.


Le genou stable :
Les lésions méniscales sur genou stable sont rarement des désinsertions périphériques. La conservation du ménisque par suture est plus aléatoire. L’objectif du traitement sera de préserver le cartilage à long terme. Les lésions verticales simples ou en anse de seau doivent être suturées si le ménisque est sain. Il faut prévenir le patient du risque d’échec. Un complément de suture ou de méniscectomie partielle pourrait être indiqué secondairement. Il faut bien sur pousser les indications chez les enfants et les jeunes sportifs ainsi que pour les lésions du ménisque externe.

 



 
Orthosport.fr © 2006 • Mentions légales Crédits
articles, menisque, genou, lesion, meniscale, menisquale, sportif, rupture, fissure, fracture, genou et sport, craquement, longitdinale, radiaire, radiale, languette, blocage, anse de seau, verticale, mensique, degeneratif, epanchement, douleur, genou